Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Leïla Martial Baa Box : « Warm Canto »

002 - Leila Martial - Warm Canto.jpg[Carnet de notes buissonnières # 002] Quel plaisir singulier, une fois encore ! C’est celui auquel chacun.e pourra vibrer avec Leïla Martial. La chanteuse vocaliste avait déjà suscité l’enchantement en travaillant aux côtés d’Anne Pacéo, mais aussi à l’occasion de Baabel, le premier disque de son trio en 2016. Leïla Martial y était entourée de Pierre Tereygeol à la guitare acoustique et d’Éric Perez à la batterie. Partant du principe qu’on ne change pas une équipe qui gagne, elle s’entoure des mêmes pour le deuxième album d’une formation – désormais nommée Baa Box – qui s’intitule Warm Canto. Et ce que disait Matthieu Jouan dans sa chronique de Baabel pour Citizen Jazz vaut tout autant pour cette nouvelle pépite : « Leïla Martial délivre une œuvre rafraîchissante, pétillante et très musicale. En jouant essentiellement sur la voix, les textures vocales, les textes, les polyphonies, les cris, les métalangages inventifs, elle vit et rend vivante la poésie ».

Le plaisir est intact, c’est une fois encore le charme des joutes vocales et des surprises bondissantes tout au long de cet album publié chez Laborie Jazz qui, plus encore peut-être que sur son prédécesseur, met la voix au cœur de tous les possibles. Il faut préciser, car c’est important, qu’Éric Perez et Pierre Tereygeol sont aussi chanteurs au sein du trio.

Warm Canto, c’est une exploration ludique et dépouillée qui se fait fort d’enjamber toutes les frontières, quitte à inventer de nouveaux langages. Voilà une fois encore un disque inclassable, comme on rêve d’en écouter plus souvent. Leïla Martial est décidément une acrobate vocale : rien que pour vous en convaincre, abandonnez-vous aux charmes d’une « Nuit Pygmée » étourdissante en ouverture du disque. Vous n’en reviendrez pas ! Ou plutôt si, vous en reviendrez mais étourdi par le talent d’une funambule unique en son genre.

Leïla Martial (voix, glockenspiel), Pierre Tereygeol (guitares, ukulélé, voix), Éric Perez (batterie, guitare, voix).

Label : Laborie Jazz

Écrire un commentaire

Optionnel